Permis accordé pour les premiers 2,4 GW du parc éolien off-shore de Dogger Bank (Royaume-Uni)

24.04.2015 11:24 | communiqué de presse

Implantation du parc Dogger Bank Creyke Beck (zones A et B) au large des côtes anglaises

Implantation du parc Dogger Bank Creyke Beck (zones A et B) au large des côtes anglaises (en bleu clair, extension totale du parc Dogger Bank)

Le premier permis pour le développement du parc éolien off-shore Dogger Bank a été accordé mi-février 2015

Localisé en mer du Nord, ce projet d’énergies renouvelables est le plus grand à recevoir un permis de construire au Royaume-Uni.

M. Edward Davey, Secrétaire d’Etat à l’Energie et au Climat, a approuvé la demande d’autorisation du projet Dogger Bank Creyke Beck, soumise au Planning Inspectorate par le consortium Forewind en août dernier.

Cette décision est l’aboutissement de plus de quatre ans d’études poussées, de concertation avec les parties-prenantes et de planification. Le consortium Forewind, qui a développé le projet, est détenu à parts égales par les groupes énergétiques internationaux RWE, SSE, Statkraft et Statoil. L’étude du site éolien off-shore est la plus poussée jamais menée par un développeur éolien : plus de 60 millions de livres (83 millions €) y ont été alloués.

Jon Brandsar, Directeur Exécutif de Statkraft a accueilli la nouvelle avec enthousiasme: "Statkraft est heureux d’avoir reçu le permis pour le projet Dogger Bank Creyke Beck, une étape importante pour le développement du plus grand parc éolien off-shore au monde. Cette installation pourra contribuer de manière significative aux objectifs du Royaume-Uni de réduction de ses émissions de GES. Statkraft continuera à travailler avec ses partenaires du Consortium Forewind pour la poursuite du projet Dogger Bank. »

Le parc Dogger Bank Creyke Beck, de capacité installée 2,4 GW, se divise en deux zones distinctes, équipées chacune de 200 éoliennes implantées sur une surface de 500 km2. La distance aux côtes britanniques est de 131 km.

Une fois mis en service, le parc de Creyke Beck produira chaque année 8 TWh (8 milliards de kWh) d’énergie renouvelable, soit la consommation de 1,8 millions de ménages britanniques.